Media : L’Ultra Marathonien Automne 2000

L’Ultra Marathonien

Couverture de l'Ultra Marathonien Automne 2000
Couverture de l’Ultra Marathonien Automne 2000

6 et 10 jours Sri Chinmoy à New York : deux mondes

Imaginez une île entre Manhattan (le centre ville de New York) et le Queens (un des cinq quartiers qui constituent New York), qui ne soit faite que d’espaces verts. Cette île paisible est le témoin silencieux d’un des ponts immenses allant à Manhattan qui la surplombe avec son flot incessant de camions. Un peu plus loin, on voit un autre pont supportant le passage de trains. Des bateaux la longent, grands et petits, au rythme des marées (l’océan n’est pas loin) qui font changer deux fois par jour le sens du fleuve.

Article de l'Ultra Marathonien Automne 2000
Article de l’Ultra Marathonien Automne 2000

Sur cette île, un parcours plat d’un mile (1609m), « un village » pour les coureurs. Ce dernier est constitué :

  • d’un espace réservé au repos des coureurs, soit des tentes privées soit des halls communs divisés en un espace pour hommes et un espace pour femmes ;
  • d’un stand de comptage 24h/24 et son panneau indiquant la position de tous les coureurs ;
  • d’un hall couvert pour la nourriture où l’on s’arrête parfois où il fait si bon et où on y trouve tant de bonnes choses pour les coureurs 24h/24 plus trois repas par jour :
  • d’un hall mi-couvert au bord de la piste laissant une table et une chaise à chaque concurrent ;
  • d’une tente médicale permanente.

Dimanche 30 avril 2000 à 18h, les 15 coureurs héroïques du « 10 jours » sont partis depuis 4 jours et 28 coureurs s’apprêtent à les rejoindre dans cette épopée de 6 jours… seulement ! Sur la ligne de départ tous les concurrents sont présentés. Une attention particulière fut donnée à Ted Corbitt, « père » de l’ultra distance aux USA et âgé de… 81 ans. Il fut le premier grand coureur US sur des courses dépassant le marathon telles que 100 miles ou 24h.

Il faisait un temps gris et froid en cette fin avril, mais le jour du départ il a fait beau et doux. Malheureusement les trois jours suivants allaient être à nouveau gris, froids et pluvieux.

Je ne savais comment établir une stratégie pour courir cette première expérience. Finalement je m’arrêtais chaque soir vers minuit et reprenais vers 5h30, m’accordant une à deux heures de repos à midi et à 18h pour massage et repas qui étaient les bienvenus et donnés avec tellement d’attention.

Après 48 heures, je n’arrivais plus trop à courir et donc marchais au contraire des premiers qui montraient une belle régularité aussi bien chez les hommes que chez les femmes. Au bout du compte j’ai couru la plus longue distance de ma vie : 435 km (271 miles) et je prévois l’année prochaine de la dépasser… lors du 10jours !

Merci à Sri Chinmoy, le fondateur du club, aux bénévoles et à tous ces coureurs formidables !

Unnatishil Bravo