Media : L’Ultra Marathonien Été 2018

L’Ultra Marathonien

Couverture de l’Ultra Marathonien Été 2018

Sri Chinmoy – En toute intimité

17 juin – Vincennes (Paris) – 14 athlètes sur le 100 et 23 sur le 50 se sont lancés respectivement à 7 h et 12 h sur une boucle d’un mile à parcourir 62 fois pour le 100 et 31 fois pour le 50 dans le Bois de Vincennes situé à l’est de Paris.

Christian Hirsinger (Club UMF) présente la course.

Article de l’Ultra Marathonien Été 2018

Le 100 a été brillamment remporté par Sylvie Rose-Cartoux (Photo en bas au centre) en 9H46’28 » et le 50 par Florent Demange (Photo en bas à g.) en 3H54’00 ». Les épreuves se sont passées dans de relatives bonnes conditions climatiques pour des ultra-fondeurs avec néanmoins un peu de chaleur dans l’après-midi, mais pas de pluie.

Les courses se déroulent sur une boucle d’un mile, route bitumée avec 2 passages traversant une allée cavalière et 200 m en léger faux plat montant. Parcours ombragé à 75%.

Un format de course proche de celui d’un 24H permettant aux pointeurs de nous encourager avec beaucoup d’enthousiasme par notre prénom à chaque tour et de nous communiquer le nombre de tours parcourus. A la suite du stand de pointage, celui du ravitaillement généreusement achalandé. Un point d’eau se situe également au tiers du parcours.

A l’arrivée, chaque athlète reçoit un diplôme mentionnant sa performance et son classement dans sa catégorie. Merci à Unnatishil Bravo, organisateur, et à toute son équipe de bénévoles.

Eric Vandeportal (Club UMF) (Photo en haut à d.) :

« Nous avons décidé Patricia (Photo en bas à d.) et moi de nous inscrire au 50 km en consultant la dernière revue UMF et dans le cadre de notre préparation aux 5 jours de Moussan. Le départ est donné à midi pour 23 coureurs dont 4 féminines.

Cette course est très agréable par son format particulier cumulant les avantages d’une course en ligne et d’une course horaire. Pas de souci de logistique à gérer avec les ravitaillements très complets disponibles à chaque tour mais l’obligation d’avancer si on veut terminer ! Cela permet aussi à des coureurs de tout niveau de s’aligner sur ces distances sans crainte de se retrouver isolé en queue de peloton ! Le parcours dans le Bois de Vincennes au milieu des joggers et des promeneurs est assez agréable. C’est aussi un bon moyen de promotion, les questions posées par les curieux aux bénévoles ou aux coureurs permettant de valoriser notre discipline. Les regards surpris et bienveillants sont sources de motivation !

Notre ami Christian (Photo en haut à g.) terminera 3e au scratch en 10h47′ avec une régularité remarquable et toujours le sourire aux lèvres. Pour ma part je termine en 5h40 et Patricia s’arrêtera au marathon dans le même temps. L’ambiance très chaleureuse de cette course est vraiment à mettre au crédit des organisateurs qui avec peu de moyens mais beaucoup de petites attentions réalisent un moment de qualité.

Enfin un dernier mot pour le doyen de l’épreuve Valerio Puccianti qui en partant à 7H réalise le marathon en 12h42 à 96 ans (voir aussi page 9).

Centre de préférences de confidentialité